Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 18:58

L'Agence Régionale de Santé (ARS) vient de me faire parvenir sa décision suite à la visite de mon domicile il y a plusieurs mois.

J'en profite pour vous signaler cet article sur le site de la Provence qui résume cet arrêté :

http://www.laprovence.com/article/vitrolles/lagneau-une-troisieme-habitation-declaree-insalubre

 

L'ARS ayant donc constaté de nombreuses dégradations dans le cabanon, celle-ci l'a donc déclaré insalubre.
Parmi ces nombreuses dégradation, on note la mauvaise étanchéité de la toiture: malgré mes
nombreuses demandes et relances faites à Mme Hernout Julia afin d'effectuer les travaux nécessaires, celle ci a toujours refusé de les effectuer.

"Étant donné la précarité de cet ensemble constitué de matériaux vétustes, le mauvais état de la toiture… une isolation thermique insuffisante, l'absence de chauffage.. et la présence de rongeurs, le préfet de la région arrête que Mme Hernout Julia, bailleresse du local, Mmes Manacorda Anne-Marie, Barra Louise, Jourdan Marie-Paule, propriétaires de la parcelle, sont mises en demeure de faire cesser l'occupation aux fins d'habitation du mobil-home dans un délai d'un mois à compter de la notification du présent arrêté".

Il y a cependant quelques corrections à apporter à cet arrêté :
- il s'agit dans la réalité d'un cabanon, et non d'un mobil-home
- je loue ce cabanon à Mme Hernoult Julia, et je n'ai aucun lien contractuel avec les autres personnes cités dans l'arrêté, dont Mme Manacorda.

Il est à noter que cet arrêté de l'ARS va totalement à l'encontre de mon souhait initial de rester dans ce cabanon et d'y faire effectuer les travaux nécessaires.
Comme décrit dans l'article précédent sur ce blog, mon but initial était de demander l'avis de l'ARS afin d'obtenir un avis extérieur sur la nécessité de réaliser ces travaux, avant d'engager une procédure judiciaire pour obtenir la réalisation des travaux de la toiture.

Au lieu de m'aider dans ma démarche, je me vois contraint de devoir quitter ce logement, ce qui est un comble, vu les nombreuses années, le temps et l'argent investis dans sa rénovation et son entretient.


Quand à Mme Manacorda Anne Marie, porte parole des 3 nus propriétaires de l'Agneau, qui prétend faire avec moi ce qu'elle a fait avec Mr Broie et Mr Licari :"Nous ferons avec M. Muller ce que nous avons fait avec M. Broie et M. Licari, c'est-à-dire les reloger puis faire démolir l'habitation. Il n'est absolument pas question de faire faire des travaux." Elle parviendra certainement à ses fins, puisque cette dame a  l'air de beaucoup parler quand je ne suis pas là.

Il ne faut pas que cette dame oublie que je lui envoyés plusieurs lettres recommandées auxquelles elle n'a donné aucune suite, ceci depuis presque 20 ans.

De même, lorsque je l'avais rencontrée au relais des Pennes-Mirabeaux, je lui avais fait par que j'habitais sur son terrain, sa réponse a été claire : "Il n'y a aucune d'habitation, je ne loue que des jardins avec des cabanes de jardin dessus."

Étant présent depuis 1984 dans ce cabanon, plage de l'Agneau, j'ai vu ces "cabanes de jardin" se transformer petit à petit en résidences principales.

Il est quand même bizarre qu'elle se réveille au bout de 20 ans, si elle compte se débarrasser de moi en m'éloignant de mon cabanon, elle se trompe lourdement, car j'aurais bien d'autres choses à faire passer dans la Provence.



Quand à Mme Hernout Julia, soit disant propriétaire du cabanon, je m’étonne de son silence : elle était bien plus loquace lorsqu'elle avait engagé une procédure par huissier afin de récupérer la somme des loyers (5.120€ payés  par chèque, qu'elle s'est dépêchée d'encaisser fin janvier 2012), loyers que j'avais arrêtés de payer, afin de l'inciter à faire les travaux nécessaires : je m'aperçois que ça va beaucoup plus vite à encaisser les loyers impayés qu'effectuer les travaux demandés depuis de nombreuses années.
A noter que si ces travaux avaient été effectués en temps et en heure, le cabanon n'aurait certainement pas été classé insalubre par l'ARS.
Je me vois donc, vu les innombrables problèmes engendrés par cet avis de l'ARS, d'engager les poursuites judiciaires nécessaires à l'encontre de cette personne.

Partager cet article

Repost 0
Published by muller
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les cabanons de l'Agneau vus par Mr MULLER
  • : La suite de l'affaire des cabanons du quartier de l'Agneau, vu par l'initiateur du mouvement, Mr MULLER Alain.
  • Contact

Recherche

Liens