Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 00:26

Le Quartier de l'Agneau - Vitrolles 13127

Il est là, il débarque : le nouveau groupe Facebook.

N'hésitez pas vous y inscrire, il contient des informations complémentaires avec ce blog.

Vous pourrez nous poser vos questions, et apporter votre soutien si vous le souhaitez.

 

L'adresse : Les Cabanons de l'Agneau

 

Repost 0
Published by muller
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 13:12

Bonne année 2017 !!! Je vous présente tous mes voeux de bonheur pour cette nouvelle ici. Ici, cette année va se faire dans un contexte de procédure judiciaire, d'expulsion et de destruction.

Un groupe Facebook va être créé dans les jours à venir, afin de vous tenir informé au jour le jour des événements qui ont lieu dans ce quartier, les propriétaires du terrain ayant décidé d'expulser tout le monde, probablement dans le but de relouer à un prix astronomique. Et ceci de plein droit, nous vous expliquerons tout ça le moment venu.

Pour le moment, occupons nous de la partie "scandale sanitaire" à venir.

A l'heure actuelle, 4 des cabanons ont été détruits, sur ordre des propriétaires actuelles du terrain : Mme Anne-Marie MANACORDA, Mme Marie-Paule JOURDAN et Mme Louise BONICCI.

Comme expliqué dans mon précédent billet, ces destructions soulèvent un énorme problème sanitaire. La grande majorité des cabanons situés sur ce terrain ont une toiture constituée de plaques composées d'amiante.

plaque amiantée

Ces plaques sont constitués de plusieurs composants, dont de l'amiante. On sait aujourd'hui combien l'amiante est un produit dangereux, cancérigène.

Ce produit n'est pas dangereux en tant que tel, l'amiante étant piégée, aucune particule n'est sensée s'en dégagée. C'est lorsqu'il y a manipulation, destruction, que les particules dangereuses sont libérées dans l'atmosphère, et peuvent ainsi être respirées, et c'est là qu'est le danger.

Pour les personnes qui souhaitent s'informer sur le sujet, il y a un très bon sujet sur le site Arrêt Sur Images à l'adresse http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=9380

Ils parlent des scandales sanitaires liés à l'amiante, et on peut voir toutes les précautions prises par les personnes qui ont la charge d'enlever l'amiante. Ils ressemblent à des cosmonautes :

Arret sur Images - Amiante

Comme j'en ai parlé dans mon précédent billet, donc, pourquoi, à partir du moment où ces cabanons sont recouverts par ces tôles composées d'amiante, et que tout le monde sait combien cette matière est dangereuse, avons nous assistés, lors de la destruction des cabanons, encore une fois ordonnée par Mme Anne-Marie MANACORDA, Mme Marie-Paule JOURDAN et Mme Louise BONICCI, à ce genre de scène ?

A la vue de ces photos, vous pourrez comprendre comment a été effectué le désamiantage de ces toitures : il y a plusieurs morceaux de ces plaques amiantées mélangés dans les décombres, et comme vous pouvez le constater, tout a été brûlé sur le lieu même de la destruction.

Pour le moment, il n'y a encore eu aucune enquête, la mairie ayant été alertée il y a plusieurs mois, il n'y a pour l'heure encore aucune nouvelle de cette alerte.

Mais comment être sûr que cela ne se reproduira pas ?

 

Repost 0
Published by muller
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 16:47

Je viens d'avoir des nouvelles de Mme Manacorda.

Je vous remercie donc, chère Mme Manacorda, de ne pas m'avoir oublié et de vous occuper encore de ma personne.

Comme je suis également sympathique, je vais de ce pas vous retourner la politesse.

Vous trouverez donc ci-dessous un souvenir de la destruction d'un de vos cabanons.

 

Je tiens à ma disposition d'autres photos du mês genre, pour préciser les lieux, avec les immatricaluations des vehicules utilisés, que je pourrais publier ici même ou transmettre aux journaux locaux.

 

Pour mémoire, ces cabanons étaient recouverts de plaques en fibrociment amianté.

La législation est très strict concernant le désamiantage de ces plaques, comme énoncé sur cette page.

 

A gauche, un désamiantage dans le respect de la législation en vigueur. A droite, un désamiantage ordonné par mesdames Manacorda, Jourdan et BonnicciA gauche, un désamiantage dans le respect de la législation en vigueur. A droite, un désamiantage ordonné par mesdames Manacorda, Jourdan et Bonnicci

A gauche, un désamiantage dans le respect de la législation en vigueur. A droite, un désamiantage ordonné par mesdames Manacorda, Jourdan et Bonnicci

Repost 0
Published by muller
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 16:10

N'étant pas d'accord avec le compte rendu du Tribunal de Martigues, concernant le litige avec Mme Hernoult Julia Manacorda Jourdan et Mme Barra, je me vois donc contraint de continuer mon combat pour le respect des lois concernant l'amiante.

 

Aussi, si un autre cabanon venait à être démentelé dans les même conditions que les 4 précédents, je me verrais dans l'obligation de faire part, aux autorités compétentes, du non respect des lois relatives à l'environnement.

Ceci de façon à faire comprendre aux personnes citées ci dessus, qu'elles ne sont pas , malgré leurs connaissances, au dessus de ces lois.

 

Affaire à suivre.

Repost 0
Published by muller
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 14:13

Déjà septembre !

Et toujours aucune proposition de relogement de la part des proprietaires...
Aussi vais-je faire une nouvelle tentative auprès de la mairie afin d'obtenir un rendez-vous avec l'adjoint délégué au relogement à la mairie de Vitrolles (13127)
Sinon, j'attendrais patiemment le mois précédent les élections municipales de 2014.

C'est à ce moment là, vers janvier / février, que nos chers élus se souviennent généralement qu'ils ont des administrés.
Je les suivrais alors dans tous leurs déplacements, et je crierai haut et fort que j'attends toujours un rendez-vous avec un des responsables.

Je vois déjà d'ici la mine réjouie de leurs adversaires.

Repost 0
Published by muller
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 19:19

Petience et longueur de temps !!!

Mais voilà, ma patience a des limites.

Bientôt 9 mois que mon cabanon a été classé insalubre, et toujours aucune proposition de relogement.

A croire que ma propriétaire, Mme Julia HERNOUT, se désintéresse de mon sort.

Alors comment faire ?

Peut être une nouvelle assignation en justice ?

Mais bon, attendons encore un peu !!

L'espoir fait vivre.


Mais attention, la limite est proche, et si rien n'est fait rapidement, je me verrais contraint, afin de défendre mes intérêts personnels, de prendre les mesures judiciaires qui s'imposent.

Repost 0
Published by muller
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 15:58

Devant l'indifférence des personnes concernées par les expulsions à venir.

Devant le je-m'en-foutisme de la mairie de Vitrolles.

Devant la politique de l'autruche menée par les propriétaires du quartier de l'Agneau.

J'ai décidé de ne plus me mêler des affaires en cours concernant les cabanons de l'Agneau.

L'immobilisme général et la passivité des habitants du quartier ont eut raison de ma volonté à les défendre.

 

J'espère que cette indifférence ne leur fera pas regretter leur choix, aussi je leur souhaite bon courage.

Repost 0
Published by muller
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 19:09

Comme prévu, j'ai le regret de constater que les démolitions se poursuivent et se ressemblent sur le site des cabanons de Vitrolles.
Ces démolitions peuvent pourtant engendrer de graves problèmes pour l'environnement et les riverains.

Sans aucune protection, les tôles en amiante ciment qui constituent le toit de ces habitations sont arrachées à l'aide d'un tractopelle et sont jetées pelle-mêle et en toute opacité.
Pour mémoire, l'amiante est un produit cancérigène, et aucune décharge classique n'accepte ces déchets en dehors d'un circuit spécialisé de recyclage.

Mais il est impossible ici de savoir où ces déchets finissent (sont-ils stockés, recyclés, jetés dans la nature ?) mais il y a fort à parier qu'ils ne sont pas recyclés comme la loi l'impose : la façon dont elles sont cassées et mélangées avec les autres débris des logements indiquent que tout va être jeté ensemble et qu'aucun tri ne sera effectué.
Le bois et les taules en amiante ciment sont arrachés et entassés à même le sol, générant des problèmes lors des intempéries comme le vent ou la pluie.

Il aurait été logique de commencer par démonter proprement ces taules, et de démolir ensuite l'habitation, au lieu de casser l'ensemble.
Cette façon de faire génère de la poussière, qui s’échappe dans l'air, et qui est respirée par les démolisseurs (qui ne portent aucune combinaison adéquat) et les riverains (qui ne sont pas informés de la situation).
La quantité de matière laissée sur place après le ramassage sommaire est emportée lors des pluies et ruisselle dans les terrains des riverains.

Dans un courrier reçu il y a plusieurs semaines (que j'ai toujours en ma possession), M CLAUDE Michel, adjoint à l'urbanisme, m'avait pourtant certifié que ces taules en amiante ciment seraient traitées comme il se doit, en suivant le circuit de recyclage prévu par la loi.
Mais bien loin de ces belles paroles pleines de bon sens, aucun contrôle n'est effectué lors de ces démolissions, et les propriétaires ont toute la liberté d'agir à leur guise en infraction flagrante avec la loi.

Mes messages répétés auprès de la mairie et mes demandes de rendez-vous n'ont donné aucune suite.
Devant tant de laxisme et de passivité de la part des pouvoirs publiques face à ce grave problème de santé publique, je me verrai dans l'obligation, si les faits persistent, d'en faire part à M le Préfet des Bouches du Rhône, en espérant qu'il parvienne à résoudre ces problèmes récurrents dans le quartier qui, depuis quelques années, sapent le moral des riverains.

J'espère sincèrement que Mme DESSI Judith et M CARDONA, directeur du cabinet du maire de Vitrolles, lisent cet article et se décident enfin à me recevoir et à enquêter sur ces démolissions.
Il est de la responsabilité des pouvoirs publiques de faire appliquer la loi lors de ces démolissions, et si rien n'est fait, je me verrais, à titre personnel et en tant que personne impactée directement par la proximité de ces démolissions, d'envisager de porter plainte afin que ma santé ne soit pas mise en jeu par l'incompétence et le laxisme de certains.
Les photos que j'ai pu faire de ces démolissions entraineront à coup sûr l'ouverture d'une enquête préliminaire.
Espérons qu'il ne faille pas en arriver là.

Repost 0
Published by muller
commenter cet article
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 16:30

30 ans d'une vie à remettre en état un cabanon et le tenir habitable.


Vous lu : 30 ans, et voilà que les propriétaires refusant de réparer la toiture, pratiquement la totalité des travaux intérieurs executés à mes frais ont été anéantis.


C'est pourquoi l'agence régionale de santé, la mairie, le préfet et le tribunal administratif de Marseille ont décidé d'un commun accord de déclarer mon cabanon insalubre sans se soucier de mon sort.


Etant cardiaque et retraité, agé de 66 ans, avec une pension mensuelle de 900 € je vais me retrouver à la rue, alors que les propriétaires possèdent des dizaines de cabanons.

Vive les marchands de sommeil.

Vive la Justice.

Vive la France.

 

Mr MULLER Alain, qui se battera jusqu'au bout.

Repost 0
Published by muller
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 15:10

Je soupçonne très fortement certaines personnes de subir des pressions énormes de la part de la mairie et des propriétaires.


Sachez que cela ne m'empêchera pas de me battre pour faire sortir la vérité et faire en sorte que la justice soit appliquée et respectée.
J'envisage donc de me présenter aux prochaines élections municipales, pour faire obstacle à certaines manipulations des lois.
Grâce aux prochaines élections, je ferais en sorte que les problèmes subis par certains vitrollais, dont je fais parti, soient résolus dans la mesure du possible.

Repost 0
Published by muller
commenter cet article

Présentation

  • : Les cabanons de l'Agneau vus par Mr MULLER
  • : La suite de l'affaire des cabanons du quartier de l'Agneau, vu par l'initiateur du mouvement, Mr MULLER Alain.
  • Contact

Recherche

Liens